Code de conduite des entraîneurs

Le coaching se déroule conformément aux Code de conduite pour les conseillers professionnels de ST! R.

Télécharger le code de conduite

Tijs Breuer : « Je respecte la personne et la vie privée du client. De plus, je fais preuve du plus grand soin lors du traitement d'informations confidentielles et je ne divulgue rien sur le traitement ou la personne.Je travaille avec intégrité et expertise. Je ne permettrai jamais que mes actions soient influencées par des intérêts commerciaux, personnels, religieux, politiques ou idéologiques.

Je travaille avec soin, faisant des choix responsables dans la supervision. Je suis conscient des situations de transfert et de contre-transfert. Et je m'abstiens de tout comportement qui pourrait nuire à la confiance dans l'orientation professionnelle.

D'ailleurs, le code de conduite STiR ne s'applique qu'au coaching. Pour le travail corporel, le massage et pour le tantra d'autres garanties de qualité et d'autres arrangements, que vous trouverez ailleurs sur ce site, comme le code de conduite pour les professionnels du tantra.

Comité de confidentialité

Dans le cadre de ce code de conduite, St! R possède un comité de confiance, Disciplinaire et un règlement des plaintes. De plus amples informations sur la qualité, les règles de conduite et les réglementations applicables sont disponibles sur le site Internet de ST! R.

Code de conduite conseillers professionnels

Ci-dessous, vous pouvez lire le code de conduite complet du STiR.

1 I Définitions

  1. Le code de conduite s'applique à chaque entraîneur, superviseur ou autre conseiller professionnel inscrit auprès de StiR ;
  2. Ce coach, superviseur ou autre conseiller professionnel est également appelé dans ce code le conseiller professionnel ;
  3. Le coaché, le supervisé ou toute autre personne à superviser est également appelé dans ce code le client ;
  4. Si la mission de supervision a été délivrée par un client autre que le client, celui-ci sera appelé client externe.

2 I Général

  1. Le conseiller professionnel fait preuve de respect envers la personne et la vie privée du client et envers la personne ou l'organisation du client externe;
  2. Le conseiller professionnel vise l'intégrité dans sa pratique professionnelle;
  3. Le conseiller professionnel s'efforce d'acquérir et de maintenir un haut niveau d'expertise dans sa pratique professionnelle;
  4. Le conseiller professionnel s'efforce de faire des choix responsables conformément au rôle de conseiller tel que convenu dans le contrat ;
  5. Le conseiller professionnel doit s'abstenir de tout comportement qui pourrait nuire à la confiance en lui.

3 I Mission

  1. Le conseiller professionnel s'assure de donner une image correcte tant au client qu'au client externe de l'accompagnement qu'il propose et du degré de son expertise et de son expérience ;
  2. Le conseiller professionnel n'accepte pas de missions qui ne relèvent pas de son expertise et/ou de son expérience, et conseille dans ce cas au client de se tourner vers un autre conseiller professionnel ;
  3. Une fois la convention de mission conclue, le maître d'œuvre s'assure que les conditions et l'objet de cette mission sont fixés par écrit dans un contrat ;
  4. Dans ce contrat au moins les questions suivantes sont traitées :
    • le but de la mission
    • les conditions financières
    • la manière dont les rapports sont faits au client et au client externe
    • l'applicabilité de ce code de conduite

4 I Confidentialité

  1. Le conseiller professionnel s'assure qu'il respecte en tout temps la confidentialité envers le client, que le dossier du client est conservé soigneusement et en lieu sûr;
  2. Le conseiller professionnel fait preuve du plus grand soin dans le traitement des informations confidentielles et ne révèle rien, ni verbalement ni par écrit, à moins que le client n'en ait donné l'autorisation expresse au préalable ;
  3. Aucune annonce ou rapport n'est fait ou mis à la disposition du client externe pour inspection sans l'autorisation explicite du client ;
  4. Si le client a donné la permission de faire rapport par écrit au client externe, le client aura la possibilité de voir le brouillon de ce rapport et de fournir des commentaires.
  5. Le client a le droit à tout moment de révoquer une autorisation préalablement accordée de faire rapport au client externe.

5 I Intégrité

  1. Le conseiller professionnel n'agit que conformément à sa contribution contractuellement convenue à l'objet de la mission et ne permettra pas que ses actions soient influencées par ses intérêts commerciaux, personnels, religieux, politiques ou idéologiques ;
  2. Le conseiller professionnel reconnaît les difficultés qui peuvent survenir parce que le client et le client externe peuvent avoir des intérêts différents. Si cette situation se présente, il en informera les deux parties dans les plus brefs délais et leur indiquera clairement comment il traitera ces différents intérêts ;
  3. Si ces intérêts s'avèrent incompatibles, le conseiller professionnel n'acceptera pas la mission ou y mettra fin immédiatement ;
  4. Le conseiller professionnel reconnaît les difficultés qui peuvent découler de l'exercice simultané ou séquentiel de différents rôles professionnels vis-à-vis d'une ou plusieurs parties impliquées et évalue soigneusement s'il est acceptable d'exercer plusieurs rôles l'un après l'autre ou en parallèle ;
  5. Si le conseiller professionnel remplit des rôles différents, il s'assure d'apporter une clarté totale sur ces différents rôles à l'égard des personnes concernées.

6 I Relation

  1. Le conseiller professionnel évite en tout temps tout contact sexuel et toute relation sexuelle avec le client ;
  2. Le conseiller professionnel s'efforce d'éviter une relation amicale avec le client. Si une relation amicale se développe néanmoins, le conseiller professionnel veillera à ce que sa surveillance prenne fin dans les plus brefs délais et il coopère à un transfert prudent de la surveillance à un autre conseiller professionnel.